Série LES PROTOS 

Les Protos
Les Protos

"La fête est finie" 2021, porcelaine et verre. Partenariat "Porcelaines de La Fabrique" (87) et Centre d'Art Verrier de Meisenthal (57)

press to zoom
Les Protos
Les Protos

"La fête est finie" 2020, porcelaine et verre. H23 x 21 x 20 cm. Partenariat Deshoulières (86) et Atelier Tipii (31)

press to zoom
Les Protos
Les Protos

"La fête est finie" 2020, porcelaine et verre. Partenariat "Porcelaines de La Fabrique" (87) et Atelier Tipii (31)

press to zoom
Les Protos
Les Protos

"La fête est finie" 2021, porcelaine et verre. Partenariat "Porcelaines de La Fabrique" (87) et Centre d'Art Verrier de Meisenthal (57)

press to zoom

LES PROTOS

 Prototypes d’une série alliant la porcelaine et le verre, ils sont les héritiers de la série « Les guetteurs » 2011.

Guetteurs émaillés: Peluches décapitées, transmutées en porcelaine émaillée de rouge, guettant sur les temps révolus de l’enfance, elles offraient leurs têtes, la langue tirée, à l’effroi des spectateurs.

Guetteurs crus: D’autres, en terre crue, étape inachevée, étaient dotées de ballons de baudruche colorés en sus et place des leurs têtes.

État instable de la matière et de la forme, à la merci de l’air qui finissait par s’échapper des ballons devenus d’un flasque équivoque.

Dans cette nouvelle série, l’épreuve du feu et de l’air (le souffle du verrier à l’intérieur des pièces) unissent porcelaine et verre, redoublant leur fragilité non plus à cause de la matière instable des « crus », mais par leur vitrification. Métamorphose et métaphore atteignant ainsi leur parachèvement.

 Ironie des temps présents, « proto » est le nom donné par une jeunesse adepte de drogues récréatives à une pratique d’inhalation dans des ballons gonflés de protoxyde d’azote aux effets hilarants, néanmoins délétères et dévastateurs.